Dégustations 2020

Pinots Noirs suisses 2013 : entre Rhône et Rhin

Lundi 15 juin 2020, Martigny | 130.-/pers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Balade à travers le pays et les trois principaux secteurs de production de ce cépage magique, le Valais (en descendant le Rhône), le nord de la Suisse (du lac de Neuchâtel au lac de Constance) et les Grisons (la Bündner Herrschaft). Chacune de ces trois régions était représentée par cinq pinots noirs qui ont été dégustés à l'aveugle, en cinq séries de trois vins.

L'agape suivant la dégustation était accompagnée d’un magnum de Pinot Noir 2013 de la cave Simon Maye à Saint-Pierre-de-Clages.

 

Les vins (par région de production)

 

Le Valais

  • Pinot Noir "noblesse oblige", Vin d’Œuvre, Stéphane et Isabella Kellenberger, Loèche

  • Pinot Noir Calcaire Absolu, Histoire d’Enfer, Patrick Regamey, Corin

  • Pinot Noir Clos des Corbassières "Cœur de Clos", Domaine Cornulus, Stéphane Reynard et Dany Varone, Savièse

  • Pinot Noir Vieilles Vignes, Henri Valloton, Fully

  • Grain Pinot Champ Dury, Marie-Thérèse Chappaz, Fully

Du lac de Neuchâtel au lac de Constance

  • Pinot Noir Auvernier, La Maison Carrée, Jean-Denis Perrochet, Auvernier (NE)

  • Pinot Noir Vieilles Vignes, Domaine de la Rochette, Jacques Tatasciore, Cressier (NE)

  • Thalheim Chalofe Pinot Noir, Tom Litwan, Oberhof (AG)

  • Pinot Noir Zwaa, Ruedi Baumann et Michael Meyer, Oberhallau/Osterfingen (SH)

  • Pinot Noir Grand Vin, Weingut Wolfer, Martin Wolfer, Weinfelden (TG)

Les Grisons

  • Pinot Noir, Gantenbein, Marta et Daniel Gantenbein, Fläsch

  • Pinot Noir Eichholz, Irene Grünenfelder, Jenins

  • Monolith Pinot Noir, Weingut zur Sonne, Francisca et Christian Obrecht, Jenins

  • Pinot Noir, Thomas Studach, Malans

  • Pinot Noir Unique, Weingut Donatsch, Martin Donatsch, Malans

______________________________

Barolo 1995 | 25 ans déjà

Lundi 7 septembre 2020, Martigny | 180.-/pers.

25 ans après, comment se portent ces Barolos « modernes » ?

Les années 90 c’est, sous l’impulsion d’Elio Altare, l’éclosion d’une nouvelle génération de vignerons dans le Piémont : les modernistes. Constatant la difficulté de leurs pères à vendre leur Barolo, ils décident de révolutionner la manière de le produire. Ils réduisent les rendements, contrôlent les températures durant la fermentation, travaillent avec des durées de macération plus courtes, introduisent l’élevage en barriques, généralisent la notion de « crus »... Aujourd’hui, les modernistes ont fait leur place dans le paysage des vins de Barolo. Ils ont aussi forcé les « traditionalistes » à améliorer la qualité de leurs produits et permis une progression spectaculaire de la qualité globale des vins de Barolo, désormais à nouveau reconnus comme faisant partie des meilleurs vins du monde.

 

25 ans après, comment se portent les vins de six des principaux acteurs de cette « révolution des Langhe », Elio Altare, bien sûr, mais aussi Paolo Scavino, Luigi Scavino (Azelia), Domenico Clerico, Guido Fantino (Conterno Fantino) et Chiara Boschis (la seule « Barolo Girl ») ? C’est ce que nous avons découvert ensemble lors de cette dégustation exceptionnelle !

La dégustation était précédée de la projection du film « Barolo Boys, l’histoire d’une révolution » (v.o. italien-anglais avec sous-titres français). Durant la projection et pour nous préparer les papilles, nous avons dégusté un Chardonnay Bastia 2012 de Conterno Fantino.

 

La traditionnelle petite agape suivant la dégustation était accompagnée d’un magnum de Nebbiolo Ginestrino 2016, également de Conterno Fantino (qui nous a donné une toute petite idée de la qualité des Barolos commercialisés cette année).

Les vins (par commune de production)

La Morra

  • Barolo Vigna Arborina, Elio Altare, La Morra

  • Barolo Brunate, Elio Altare, La Morra

  • Barolo Rocche dell’Annunziata, Paolo Scavino, Castiglione Falletto

Barolo

  • Barolo Cannubi, E. Pira e Figli (Chiara Boschis), Barolo

  • Barolo Cannubi, Paolo Scavino, Castiglione Falletto

Castiglione Falletto

  • Barolo Bric del Fiasc, Paolo Scavino, Castiglione Falletto

  • Barolo Bricco Fiasco, Azelia (Luigi Scavino), Castiglione Falletto

Serralunga d'Alba

  • Barolo San Rocco, Azelia (Luigi Scavino), Castiglione Falletto

Monforte d'Alba

  • Barolo Ciabot Mentin Ginestra, Domenico Clerico, Monforte d’Alba

  • Barolo Pajana, Domenico Clerico, Monforte d’Alba

  • Barolo Percristina (Mosconi), Domenico Clerico, Monforte d’Alba

  • Barolo Sori Ginestra, Conterno Fantino, Monforte d’Alba

______________________________

Châteauneuf du Pape 2005

Lundi 5 octobre 2020, 19h00, Martigny | 140.-/pers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Châteauneuf-du-Pape 2005, un très grand millésime ?

Plusieurs critiques s’accordent pour classer les vins de Châteauneuf-du-Pape 2005 parmi les grands, voire les excellents millésimes de la Vallée du Rhône (l'autre...).

 

Et pourtant, l’hiver 2004 est particulièrement sec. Heureusement, le printemps offre des pluies salvatrices compensant largement le stress hydrique des mois d’hiver. Une fois les sols remis à niveau, les vignerons respirent : une grande année s’annonce dans le Rhône.

 

Cette impression est encore confortée par un été clément et bien équilibré qui permet aux vignes d’amener leurs raisins à parfaite maturité. Et pour couronner le tout, quelques pluies délicates, début septembre, permettent aux vignes de porter leurs raisins au sommet de leur maturité. Cela se sent très nettement dans les vins : ils sont profonds et possèdent de très belles acidités, appuyées par des tanins mûrs et vigoureux. Le millésime 2005 a produit des vins clairement destinés à la garde.

 

Ces crus, que nous avions pour certains d'entre-eux déjà dégustés le 8 mars 2008, sont aujourd'hui au top de leur forme. La dégustation nous a permis de vérifier que, dans les grandes années, les Châteauneuf du Pape peuvent défier le temps...

 

Les vins

  • Château de Beaucastel – 95RP

  • Clos des Papes – 94RP

  • Domaine de Beaurenard, Cuvée Boisrenard – 95RP

  • Domaine Grand Veneur, Cuvée Les Origines – 95RP

  • Domaine La Barroche, Cuvée Pure – 100RP

  • Domaine de La Janasse, Cuvée Vieilles Vignes – 98RP

  • Domaine de La Mordorée, Cuvée de la Reine des Bois – 97RP

  • Domaine de Marcoux – 93RP

  • Domaine du Pégau, Cuvée Réservée – 92RP

  • Domaine de la Vieille Julienne – 95RP

L'agape était accompagnée du Lirac 2005 Cuvée de la Reine des Bois du Domaine de La Mordorée.

Barolos 1995.jpg
PN2013.jpg
Châteauneuf du Pape 2005.jpg

Dionysos | 1920 Martigny | tél. 079 413 46 54 | dionysos@dionysos.ch